LA PLANÈTE DES GROS.
Italie, Mexique, Afrique du Sud : la photographe Silvia Landi explore le lien entre pauvreté et obésité.

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, davantage d’êtres humains souffrent de surpoids que de sous-nutrition. Consternée par ce phénomène, la photographe et psychothérapeute italienne Silvia Landi a visité trois pays où l’obésité est surtout engendrée par la pauvreté, la solitude et le manque d’éducation : l’Italie, l’Afrique du Sud et le Mexique. « J’ai rencontré des gens qui pensent que boire du jus de fruit hyper sucré équivaut à manger des fruits. J’ai vu des mères faire ingurgiter des frites à leur bébé de 1 an. J’ai côtoyé des personnes qui boivent exclusivement du coca. » Une population précaire et exclue de toute forme de prévention qui, selon elle, ne peut que grossir.

Photographies : Silvia Landi
Dossier : Obésité
Retrouvez Cet Article dans le numéro 9

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.