Gisèle Ammar s’est fixé un objectif : apaiser les âmes tourmentées de son village natal, situé à un jet de pierre de la frontière israélienne, au Sud-Liban. Là-bas plus qu’ailleurs, les patients de cette jeune psychiatre formée en Belgique souffrent de dépression, de démence ou de schizophrénie. Le climat politique est tendu, les stigmates du passé sont omniprésents. Avant Gisèle, aucun spécialiste en santé mentale n’avait mis un pied dans cette région. Sa présence est vécue comme une petite révolution.

Auteur : Jehanne Bergé
Illustrateur : Jonathan Blezard
Rubrique : D’ailleurs
Retrouvez Cet Article dans le numéro 9

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.