De nombreux Camerounais quittent leur pays pour rejoindre l’Europe, laissant leurs proches attendre un coup de fil ou un message qui n’arrivera peut-être jamais. Sont-ils morts ? Ont-ils terminé en prison ? Le journaliste Matteo Fagotto et la photographe Matilde Gattoni ont rencontré des familles de migrants qui se posent ces questions en boucle depuis parfois plusieurs années. Ensemble, ils lancent un appel à témoins intitulé « Un signe de vie ».

 

Auteur: Matteo Fagotto
Photographe: Matilde Gattoni
Rubrique: d’ailleurs
Retrouvez Cet Article dans le numéro 8

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.