Forges de ClabecqLe 3 janvier 1997, un coup de tonnerre déchire le ciel économique belge : le tribunal de Commerce de Nivelles prononce la plus grosse faillite industrielle de l’histoire de la Belgique, celle des Forges de Clabecq. Pour cette entreprise sidérurgique à l’agonie depuis des mois, pour toute la région, pour tout le pays, c’est le début d’une saga qui va tenir en haleine, pendant un an, un public qui s’identifie progressivement à ces laissés-pour-compte d’un capitalisme qui mord la poussière. Vingt ans après, la leçon est éclairante. Clabecq est toujours vivant !

Auteur : Dominique Watrin

Illustrateur : Kristina Tzekova

Rubrique : D’ici

Retrouvez Cet Article dans le numéro 7

Article basé sur le reportage de transversales.
Reportage radio : Françoise Gilain, Ariane Dufrane, Jean-Marc Vierset et Nicolas Poloczek

lapremiere

 

 

 

 

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.