Un(e) photographe sort de son tiroir une image jamais publiée. Pour ce numéro : Catalina Martin-Chico.

Elle voulait révéler la face pauvre de l’île antillaise de Saint-Martin, loin des cartes postales. Elle a ramené des histoires tragiques dont personne n’a voulu. Celle de Leo par exemple, réfugié dominicain qui revend du cuivre et de la cocaïne pour survivre. Catalina Martin-Chico sort de son tiroir cette photo jamais publiée. Et raconte.

Photographies : Catalina Martin-Chico
Propos recueillis par : Quentin Jardon
Rubrique : Tiré à part
Retrouvez Cet Article dans le numéro 9

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.