« Et si tu n’existais pas, dis-moi pourquoi j’existerais… » Une chanson de Joe Dassin peut-elle mener à la révolution ? Nous sommes le 21 juillet 2019 et, à Bruxelles, on mange tous des harengs vivants en dansant sur de la techno de Rotterdam. Pourtant, certains fantasment un définitif « bye bye Amsterdam » qu’ils estiment historiquement justifié. Et en appelleraient même à une révolte identitaire justifiée par le « joug » hollandais.

 

Auteur : Serge Coosemans
Illustrateur : Kristina Tzekova
Rubrique : Snacking
Retrouvez Cet Article dans le numéro 8

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.