Jusqu’en octobre 2015, Anne Laudisoit traquait seule et sans répit, dans les coins reculés du monde, les agents pathogènes de maladies négligées. Puis la parasitologue belge découvre, au détour d’une vallée congolaise, des chimpanzés à poils longs, jamais repérés dans cette région. Elle se retrouve ainsi confrontée à la primatologie. Exactement ce qu’elle cherchait à éviter.

Texte et photographies :
Caroline Thirion
Rubrique : Dossier
Retrouvez Cet Article dans le numéro 12

Octobre 2015. Je suis perchée à 2.000 m d’altitude sur les contreforts du Rift Albertin, dans le Grand Nord congolais, lessivée par une pluie battante, les mains dans l’eau glacée d’un torrent à collecter des larves de mouches. Oti, guide-interprète et ami, m’appelle pour descendre au village de Ndeke. Nous cherchons à y obtenir des données sur la prévalence de l’épilepsie. J’enquête sur un éventuel lien entre cette affection et l’onchocercose, une maladie transmise par une mouche, qui rend aveugle. Le village n’est accessible qu’à pied. Alors que nous suivons le sentier abrupt, je découvre sur ma gauche un petit fragment de forêt encaissé dans un pli de la montagne, pourtant dénudée par des années de déforestation intense. Cette minuscule poche d’arbres à la canopée dense, résidu de la grande forêt primaire de l’Ituri – « parmi les plus inhospitalières au monde », disait l’explorateur Henry Morton Stanley à la fin du XIXe siècle – se repose majestueuse dans ce creux de vallée, accessible seulement à celui ou celle qui y croit… Piquée, ma curiosité. Je questionne Oti quant au type d’animaux que l’on pourrait encore espérer y trouver. Celui-ci me répond tout naturellement que ce sanctuaire abriterait encore un groupe de chimpanzés à poils longs, le plus emblématique des primates. C’est la première fois que cette sous-espèce, classée « en danger » comme toutes les autres sous-espèces de chimpanzés, est renseignée dans la région. Dans un si petit écrin de vie, c’est tout simplement incroyable.

Pour lire la suite, commandez votre exemplaire ici  ou rendez-vous dans votre librairie.

 

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.