Irak, printemps 2003. Gilles Bassignac, photographe français, rencontre Ian Welch, soldat américain. Un an plus tard, les deux hommes se retrouvent. Le second est métamorphosé. Le photographe sort de son tiroir cette image jamais publiée. Et raconte.

Photographe : Gilles Bassignac
Auteure : Catherine Joie
Rubrique : Tiré à part
Retrouvez Cet Article dans le numéro 12

« Le 6 avril 2003, je me rapproche de la capitale irakienne et je tombe sur cette troupe de marines installée dans une casemate de l’armée irakienne, qui vient de déserter les lieux. Le soldat Ian Welch a quelques minutes pour souffler, seul, en attendant l’ordre de continuer la progression. Sa jeunesse et son visage perdu  dans ses pensées me paraissent tellement opposés à la réalité ! Il ressemble à un enfant jouant à la guerre au fond de son jardin. Il doit avoir 19 ans, nous échangeons quelques mots, sans plus. L’année suivante, nous nous recroisons tous les deux en Irak, lui en mission au sein d’un régiment qui évalue les besoins des populations locales pour reconstruire le pays, moi en reportage. Il m’apprend les événements survenus le 7 avril 2003, au lendemain de notre première rencontre. »

Pour lire la suite, commandez votre exemplaire ici  ou rendez-vous dans votre librairie.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.