ANNE ZAMBERLAN, LA PIONNIÈRE.
Trop grosse pour les autres, elle s’est enfermée pendant cinq ans dans son petit studio. Serge Gainsbourg l’a libérée. Vingt ans après sa mort, son combat sert d’exemple.

Actrice de cinéma, pionnière européenne de la « size acceptance » et femme de lettres à l’origine du mot « grossophobie », Anne Zamberlan a d’abord vécu cloîtrée chez elle, avec son bébé, pendant cinq longues années. Dégoûtée du mépris de ses contemporains à l’égard des trop gros. C’est le grand Serge Gainsbourg qui provoquera le déclic.

Auteur : Quentin Jardon
Crédit photos : Agence
Dossier : Obésité
Retrouvez Cet Article dans le numéro 9

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.