Curé en Wallonie, assistant social en Flandre, doctorant en Suisse et père de deux familles. Tout ça en même temps. Fin 2015, le Congolais de naissance Édouard/Kapenda Kabongo est condamné à deux ans de prison pour avoir dupé l’administration belge en vivant sous deux identités différentes. Un destin qui dérange encore, quinze mois après son arrestation : aucun avocat n’a voulu parler du cas Kabongo à « 24h01 », pas plus que la Cour d’appel de Liège qui refuse qu’on consulte le dossier. Et son supérieur de l’époque, un étrange chanoine namurois, se mure dans le silence.

Auteur : Emilien Hofman

Photographe : Robin Tedesco

Rubrique : Sacré numéro

Retrouvez Cet Article dans le numéro 7

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.