Qui est cette chercheuse qui a découvert la fission nucléaire ? Je ne me souviens plus. Qui s’en souvient ? Personne ou presque. L’effet Matilda nous a rendus amnésiques.

Texte : Viviane de Laveleye
Illustrations : Alaïs Raslain
Rubrique : Dossier
Retrouvez Cet Article dans le numéro 12

Candace Jean Andersen est une twitteuse modeste : 11 « likes » pour « Salut Twitter, je sais qu’il est tard mais il y a des grands-ducs dans mes arbres ! » et 16 pour « Petit dessin rapide au crayon et aquarelle pour vous souhaiter un bon nouvel an chinois. #AnnéeduChien2018 ». Les jours fastes, son score pointe vers la quarantaine. Sauf le 9 mars 2018. Armée de son  premier café filtre de la journée, cette illustratrice poste un message qui explosera sa twitto-influence : 27.954 internautes « aiment » sa publication et 13.110 la « retweetent ». « Hey Twitter, je me suis donné une mission : la femme sur cette photo a participé en 1971 à une conférence internationale sur la biologie des baleines. Elle est la seule femme, et la seule non identifiée dans l’article où figure la photo. Tous les hommes sont nommés. Pouvez-vous m’aider à l’identifier ? »

Candace se retrouve alors dotée – elle n’en revient pas – d’une armada de cyber-détectives déterminés à trouver celle qu’elle baptise « Mystery Woman ». Qui est cette femme à moitié visible sur un cliché noir et blanc pris en Virginie il y a un demi-siècle ? Pourquoi n’est-elle pas identifiée ? En un rien de temps, l’énigme devient un immense Qui est-ce ? virtuel.

@DevorahLaeh pense qu’il s’agit de Melba C.
@kaywhyem mise sur Evelyn F. ou Antoinette F.
Un indice pointe vers la prestigieuse Smithsonian Institution – qui relaye le tweet, thanks for that.
@bluewhalenews contacte l’un de ses anciens membres, Bob B., ayant participé à la conférence sur la biologie des baleines. Il pense que Mystery Woman est la secrétaire de Clyde J., du Fish and Wildlife Service. Appeler Clyde ! Ah, Clyde est décédé, mes condoléances Madame.
@mfortuin11 cherche sur Google comme une folle, très enthousiaste, mais n’a encore rien trouvé.
@mollyarthurs est à la bibliothèque : elle met la main sur le compte-rendu de ladite conférence, mais, hélas, pas de liste des participants. `
@bagofmoons en profite pour partager l’expérience de sa grand-mère : seule femme et « oubliée » dans la légende d’une photo datant des années 1940.
@themediawitch joint Suzanne C., co-organisatrice de la conférence. Suzanne appelle son patron de l’époque. Eurêka, c’est lui qui a pris la photo ! Il affirme que Mystery Woman ne faisait pas partie des invités officiels. Que fait-on ? On se contente de ça ? Non, 24 heures plus tard, des employées actuelles de la Smithsonian Institution ressortent une caisse d’archives d’un entrepôt. Bingo. Notes de la conférence, listes de participants, factures au Skyland Lodge… Une mine d’indices repose dans cette boîte poussiéreuse, libellée « 1972-1975 ».

Pour lire la suite, commandez votre exemplaire ici  ou rendez-vous dans votre librairie.

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.