Depuis la Grèce antique, les empires, dictatures, seigneuries et États-nations puisent dans leur peuple les forces vives pour se protéger de l’ennemi. Ou pour préparer « le jour où ». D’autres pays reconnaissent le droit à chacun de refuser les armes. Le débat traverse les sociétés du monde entier : armée de métier ou armée de miliciens ? De l’éphèbe de la cité d’Athènes au « Déserteur » de Boris Vian, retour sur l’étonnante histoire du service militaire.

 

Auteur: Pauline Romnee

Illustrations: Kim Roselier

Rubrique: Dossier

RetrouvezCetArticle4

 

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.