Dans les années 1990, le mot « citoyen » était très à la mode. Tout devenait citoyen, pour un oui ou pour un non. Aujourd’hui, c’est une valeur qui ne sait plus où donner de la tête, tant la demande ininterrompue de miséricorde envers les plus défavorisés vient de partout. Comment se fait-il alors que les gens trouvent encore le culot de mordre la vie à pleines dents ?

Texte de Stefan Liberski

Illustrations de Teresa Sdralevich

Rubrique: Humeurs citoyennes

RetrouvezCetArticle4

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.