Alors que l’on prévoit un essor démographique sans précédent pour Bruxelles dans les années à venir, d’importants problèmes de logement (pré)occupent la capitale. Derrière un certain nombre de façades d’immeubles, se cachent des situations locatives désas­treuses, orchestrées par des propriétaires sans scrupules qui n’hésitent pas à profiter de la détresse humaine. Étant donné l’état dégradé de l’habitat bruxellois et le pourcen­tage nettement insuffisant de logements aux loyers accessibles, ceux qu’on appelle les « marchands de sommeil » risquent de s’en donner à cœur joie si on ne les arrête pas. Des agissements susceptibles d’être sanctionnés au pénal, mais qui trouvent encore trop rarement le chemin des prétoires. Reportage de terrain et enquête sur les possibilités d’enrayer un tel phénomène.

Auteur : Nathalie Cobbaut

Rubrique : Dossier Hors Cardre

RetrouvezCetArticle

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.