Dans un monde fantasmé, aux ressources illimitées, l’obsolescence programmée s’est peu à peu imposée. Comme si ce modèle-là était soutenable. Mais la raréfaction des matières premières, l’envolée de leurs prix et la coûteuse gestion des déchets font prendre conscience au monde économique des limites du système. Les ressources doivent désormais s’utiliser de manière parcimonieuse pour alléger la structure des coûts et anticiper les risques d’approvisionnement. Quand les principes de réalité rattrapent enfin les délires de croissance.

Auteur : Christophe Sempels

Illustration : Fanny Dreyer

Rubrique : Un Autre Rapport Aux Biens

RetrouvezCetArticle

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.