Moteurs rutilants, atmosphère pulvérulente et odeur de pneus qui s’usent font le quotidien des passionnés de mécaniques américaines en Belgique. C’est lors de meetings dédiés à ces automobiles d’un autre temps que les aficionados se retrouvent autour de leurs capots (« hood » en anglais) respectifs. Chez nous, on ne compte plus les différents rassemblements qui attirent chaque année de plus en plus d’adeptes. Fenêtre ouverte sur ce bain de culture outre-Atlantique.

Texte de Frédéric Delvigne

Photographies de Simon van Steenwinckel

Rubrique: D’ici

RetrouvezCetArticle5

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.