La Corée du Sud fait face à un taux de suicide très préoccupant, avec une moyenne de quarante morts volontaires par jour. Afin d’endiguer le phénomène, une nouvelle pratique s’est développée au Pays du matin calme : les « stages de mort ». «Expérimenter la mort pour mieux profiter de la vie », tel est le leitmotiv de ces séances très particulières qui attirent de plus en plus d’adeptes.

Textes : Frédéric Delvigne

Illustrations: Marie Mignot

Rubrique: D’ici et d’ailleurs

RetrouvezCetArticle4
Reportage radio d’Eva John en partenariat avec TransversalesLa première

 

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.