Pour la première fois de l’histoire terrestre, l’action des hommes est considérée comme une force géologique de premier ordre. Il aura fallu une génération (en prenant le Sommet de la Terre de Rio, tenu en 1992, comme point de départ) pour que l’urgence climatique soit envisagée par certains comme un levier de transformation des sociétés. Économie circulaire, recyclage, mouvement slow, auto-construction, troc, possessions partagées comptent aujourd’hui comme des pratiques sociales de référence alors qu’elles étaient jadis réservées aux contre-cultures hippies et altermondialistes. En bon fils prodigue, l’homme se déclare soudain prêt à renoncer à ses égarements passés pour se consacrer à la réalisation d’un paradis post-carbone. Ça alors, risquerions-nous de tous devenir hippies, unis pour un monde sans gagnants ni perdants, sans vainqueurs ni vaincus, sans Nord ni Sud ? Ou aurions-nous « simplement » intégré une dimension écologique dans notre course à la croissance et à la productivité ? Voici sept histoires de femmes et d’hommes dont le réchauffement climatique a changé la vie.

Texte de Louise Culot (avec Émilie Stainier)

Illustrations de Alice Bunel

Rubrique: Dossier

RetrouvezCetArticle5

Making Of

Il existe tellement de formes d’actions possibles contre le changement climatique, et surtout des degrés d’engagement très divers, qu’il a été très difficile de s’arrêter sur telle ou telle histoire plutôt que sur une autre. L’enjeu était de composer une palette de profils à la fois hétérogène, haute en couleurs, audacieuse et cohérente vis-à-vis de la société belge, tout en donnant la parole à des personnes qu’on n’entend pas souvent dans les médias (c’est ceux qui en disent le moins qui en font le plus !). Ce qui a été le plus marquant, au fil des rencontres, c’est d’écouter ce leitmotiv dans les propos de nombreuses personnes interviewées : “on dit non au discours moral. On agit pour des raisons pragmatiques mais pas éthiques.”

Louise Culot

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.