Après avoir profité de la pub pendant des années pour laisser jouer sa plume, Benoît Pirson s’en éloigne de plus en plus. Elle aussi d’ailleurs, qui lui en demande de moins en moins. C’est l’occasion de remettre ses pendules à l’heure et d’écrire autrement. Pour le plaisir et la réflexion plus que pour les ventes. Il anime également un atelier créatif à l’Ecole supérieure des arts Saint-Luc de Bruxelles.

Benoît a contribué au numéro :

#03 : NOIR, JAUNE, ROUGE Les couleurs qui lavent plus blanc ?

#01 : Topinambours et politique

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.