Plus encore que leurs minerais, leurs femmes, leurs terres ou leurs plumes, l’Occident a volé aux « autres » leur temps et leur histoire. C’est le pire crime contre l’humanité dont la colonisation reste coupable. Aujourd’hui, dans un contexte mondialisé et décolonisé, le racisme qui semblait devenu politiquement incorrect refait surface, dangereux, insidieux… En replongeant dans son passé, peut-être éviterons nous sa résurgence.

Auteur : Benoît Pirson

Illustration : Elis Wilk

Rubrique : Humeurs citoyennes

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.