MARIE HAMONEAU est née au moment de la chute de l’URSS. Il semblerait que dans sa tête, ces deux événements soient liés, puisqu’elle nourrit depuis une obsession prononcée pour les espaces post-soviétiques et yougoslaves. En attendant de maîtriser pleinement la grammaire russe, cette journaliste freelance a décidé de poser ses cartons à Bruxelles, où elle ouvre grand les yeux et les oreilles et a mille projets de reportages en tête. Il n’y a peut-être pas de bureks ici, mais c’est chouette quand même.

Marie a contribué au numéro :

#04 : Les yougonostalgiques, une jeunesse sans espoir

 

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.