On les appelle rebouteux, signeurs ou désenvoûteurs : autant de déclinaisons pour désigner ces soigneurs sans blouse blanche. Derniers recours quand on a tout essayé, ou parallèlement à la médecine conventionnelle dans l’espoir d’être soulagé, les guérisseurs sont partout, à portée de main. Même s’il est impossible de les dénombrer, on en recense au moins un par village. Au pied des arbres à clous et autres lieux votifs, certains font des voeux pour guérir. Pas au fin fond de l’Afrique, ni dans la forêt amazonienne, mais ici, chez nous. Et, loin de l’image d’Épinal qui les voit perdus dans les campagnes profondes et tournés vers le passé, les guérisseurs sont proches des centres urbains et usent naturellement des moyens que la vie moderne met à leur disposition. Des gens ordinaires, des soigneurs d’aujourd’hui.

Complément : 

Interview d’Eric Delayen à propos de ses illustrations

Auteur : Philippe Meurisse

Illustrateur : Eric Delayen

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons Google Analytics

Veuillez confirmer, si vous acceptez le suivi par Google Analytics. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à Google Analytics.